dimanche 22 mars 2009

L'ouverture, la vraie...


On a beau dire ce qu'on veut sur l'Adour, ça reste la rivière de mes premières farios il y a maintenant quelques années, à l'époque où je pratiquais avec une canne anglaise Décathlon et un corps de ligne encore transparent.
Inutile de dire que les débuts furent laborieux, mais très vite, internet aidant, la technique s'est améliorée, et les prises ont commencé à doucement être plus régulières... mais passons...

Hier, alors que je suis au bureau, je suis toute la journée Thierry et Manu par téléphone, car ils pêchent "mes" secteurs, et je suis curieux de connaître les résultats sachant que pour la première fois depuis quatre années je n'y ai pas fait mon ouverture.
Les résultats sont médiocres, et même pires, puisque après une journée complète de pêche, les deux comparses n'ont pas enregistré la moindre capture, et les pêcheurs croisés ne sont pas plus heureux...
Les choses se confirment donc, malgré le fait que je sois encore malade, je prendrai une tocqueuse et mes waders en sortant du bureau, et direction Bagnères de Bigorre. Je crève d'envie de pêcher, encore plus que s'ils m'avaient annoncés des résultats mirobolants !!!!
Et puis c'est quand même moi qui leur ait conseillé les secteurs... y'a du poisson, faut pas déconner, donc je rêve secretement de leur prouver... tout en restant lucide sur les maigres chances de réussite vu les infos glannées ça et là...

La nuit sera longue, et blanche, pas comme vendredi dernier, mais comme tous les seconds vendredi de mars des années précédentes...
Cette incapacité à dormir est toujours bien présente, alors que j'avais été surpris dans la semaine par ma bonne nuit d'avant ouverture sur Garonne... la rivière n'était simplement pas la bonne !
Tout à l'heure, mes pieds fouleront ces mêmes cailloux sur lesquels marchaient auparavant mes cuissardes Décath, dans ces endroits où les premières farios autochtones vinrent rejoindre ma main tremblante... je suis bien...
6h30, café dans la cuisine avec un Thierry bien décidé à se venger de sa contre performance de la veille. Pas la peine de se presser... les valises accumulées ont certainement refroidi pas mal de monde et il n'y aura pas foule au bord de l'Adour.
La pêche commence aux alentours de 7h15, sur une rivière que je découvre puissante et froide, mais colorée de ce bleu limpide qui la caractérise... nous avons un peu de temps avant que le gris ne prenne le dessus...







Les premières coulées passent bien. Pas de poissons, mais ça passe nickel... une plombée lourde mais étalée est rapidement adoptée, et malgré ce qui est de mise par eaux froides, le plomb de touche sera excessivement éloigné de l'appât après les premiers vers sectionnés sans rien sentir... nos dames sont trop timides, et ce plomb à quelques centimètres de l'appât les alerte bien trop vite...
La stratégie est la bonne, et les premières captures sont enregistrées. Ca passe de mieux en mieux. Je modifie ma plombée en permanence, et j'arrive à trouver les passages qui déclenchent les touches...

Le reste n'est que succession de réussite comme ça ne m'était jamais arrivé...
Chance ? Je sais pas, mais ce que je sais, c'est que je me suis senti bien aujourd'hui. Pas de gros poissons, mais de la réussite et un résultat que j'aurais eu du mal à imaginer en enfilant les waders quelques heures plus tôt...
Quinze poissons au sec -dont deux qui ne "comptent pas"- dont la moitié maillés, presque une dizaine de décroches après contact de quelques secondes, et un nombre halucinant de poissons touchés, si bien que la matinée s'est terminée à la teigne après avoir vidé mes deux boîtes de vers de berge !

Quelques photos... en fait, autant pour l'Adour que pour les poissons, je mets tout ce que j'ai pris... l'APN a été un des grands oubliés du jour...









Seul vrai bémol, le poisson le plus sympa de la matinée qui accuse 30cm dépassés -ce qui est bien pour cette portion d'Adour amont- me fausse compagnie avant la photo. Tant pis :-)

Ah oui : Thierry est toujours capot lorsque nous plions à midi !!!


Putain que c'était bon. Le résultat sur le papier n'a rien de brillant, mais j'ai vraiment senti un truc ! Trop bon... et ça aurait pu être encore meilleur si ça avait été partagé...

1 commentaire:

xavier a dit…

Pitin, et quand je te demande un p'tit bout d'article, mossieu se fait prier.......