mardi 16 juillet 2013

Battles Carnatoulouse...

Cette année encore, nous nous sommes inscrits aux battles toulousains...

Un soir de bière au Killarney, la main innocente de la miss effectue le tirage des poules, et nous colle dans la même. Catastrophe.

Autant prévenir immédiatement, pas encore de divorce, puisque le match n'est tout simplement pas encore joué. Nous avons passé deux sessions très cool avec Romain.

La première a lieu à Serpiland contre la miss, lors de laquelle nous inaugurons le bateeeeeeeaaaaaaauuuu !!!!
Nous avons un peu pris la température pendant une paire d'heures le week-end précédent avec le Président. Beaucoup de perches de 30 et une serpi nous font penser que le spot est en place...



Malheureusement, c'est sur un lac d'huile et un soleil de plomb que le match se déroule le samedi suivant. Des gros rassemblements de blancs entre 4 et 5m, quelques bananes en dessous, mais des touches ultra timides en linéaire nous empêchent de rentrer des poissons.
La miss raspaille tout de même un poisson de 33 qui lui assure une maigre victoire contre Romain qui ne débloque pas le compteur malgré une bonne poignée de touches.



De mon côté, je pêche sans pression dans la couche entre 4 et 5... les poissons aspirent mal, je suis pas pressé, alors c'est 1.5g et Divinator S 2", et ça paye avec une serpi bien correcte :



Pendant ce temps, Thierry et Gael qui font leur match sur l'autre rive rentrent trois poissons entre 20 et 30. La pêche est vraiment maigre.






Après un repas sous un soleil toujours aussi atroce et quelques réglages matériels, Thierry reprend la compet avec Pierre. Ils ne feront rien, tout comme nous, et c'est plein de coups de soleils que nous rentrons nous mettre à l'ombre et reprendre des forces pour le lendemain, pour une sortie rivière, toujours en bateau !

La journée ne servira qu'à nous brûler encore plus, toujours en compagnie de Thierry, avec en plus cette fois Fil et  Bazile.
Mégots, mégots et encore mégots... perches, bass, et chubs en nombre, mais vraiment trop petits...

Je rentre quand même deux chubs sympas en fin de journée, au propbait et au stick, l'honneur est -presque- sauf.




Le mercredi suivant, rendez-vous à nouveau avec Romain, pour jouer notre match. Ca sera bass pour sa première sortie en float, en prenant soin de caler la fin de la session dans un début d'obscurité qui permettra de rentrer à coup sûr quelques poisson après une journée caniculaire.
Finalement, pas plus de poissons à la nuit qu'en plein soleil, je suis désespéré par l'inactivité totale, quand mon Buzzjet Jr se fait dégommer à 5m du float, 15 minutes avant le coup de sifflet final. Je treuille à l'épuisette ce qui semble être un bass bien correct... mais non... saucisse. Incroyable, une frappe chirurgicale au premier passage, pas de coupe, sur ce coup, je cumule honteusement la chance...



Histoire de se venger de ma serpi lors de son match, la miss profite de la poignée de minutes qu'il reste pour nous mettre un 52 dans la gueule. Et hop :



Prochaine rencontre ce week-end, en rivière, ça devrait être bien !

A+
Matt

2 commentaires:

Thierry Calmont a dit…

Une seule chose a valider (non pas ton honteuse chance)!! Les M&M'S ça ne fond pas au soleil, mais ça ne supporte pas bien la flotte!! ^^

Anonyme a dit…

Exact ! J'en reprends un kilo pour dimanche !